Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

NON AUX PLANS IMPÉRIALISTES EN SYRIE

La menace impérialiste envers la Syrie est montée d’un cran avec le battage médiatique récent autour de l’utilisation des armes chimiques. Disons plutôt qu’ayant décidé l’intensifier leur campagne virulente contre le peuple syrien, les puissances impérialistes ont forgé l’excuse des armes chimiques pour intervenir.

Par leurs annonces publiques de bombarder la Syrie, les chefs d’état impérialistes français et américains en tête, ont pensé et pensent que leurs puissants moyens de

désinformation et de mensonge ont préparé le terrain dans l’opinion pour qu’ils puissent se livrer en toute impunité à une intervention directe contre la Syrie. Le but déclaré est d’abattre le régime en place et d’imposer au peuple syrien leurs volontés, après avoir été mis en échec depuis plus de deux ans dans leur tentative de mettre en place un régime à leurs bottes.

Et, comme à chaque fois que les États impérialistes se préparent à une guerre, ils fabriquent les prétextes justifiant leurs agressions criminelles. Les « va-t’en guerre», Obama et Hollande, ont orchestré depuis le 21 août une campagne en prétendant que « les lignes rouges » fixées par Obama ont été franchies avec l’usage d’armes chimiques par l’armée syrienne contre la population civile alors que le bilan provisoire de plus de 100 000 morts, des millions de réfugiés et des dommages incalculables ne les indignent et ne les scandalisent aucunement.

De plus, les hésitations des États-Unis pour intervenir militairement, comme le désirent certains dirigeants des pays impérialistes et notamment les sociaux-démocrates

français, traduisent simplement leurs soucis tactiques d’éviter de s’embourber dans un nouveau front dont ils seraient incapables de contrôler l’évolution. Il se peut également qu’ils craignent d’être désignés un jour comme les auteurs de ces mensonges flagrants, lorsque la vérité finira par éclater comme elle avait éclaté en Irak, au Kosovo et dans bien d’autres pays. Car nul ne peut oublier que c’est sur la base de mensonges, aujourd’hui

reconnus, autour d’une prétendue détention d’armes de destruction massive déversés par Bush et ses acolytes, que la guerre impérialiste en Irak a été déclenchée en 2003.

Les aventures guerrières des impérialistes américains en Irak ou en Afghanistan tout comme celle des impérialistes français au Mali ou en Syrie n’ont pas apporté la démocratie, qui plus est une démocratie bourgeoise dans ces pays, prétexte invoqué pour justifier leur ingérence dans les affaires intérieures de ces peuples. Elles se sont soldées par des millions de morts et de blessés, la destruction des infrastructures économiques et la division des populations sur une base ethnique ou religieuse. Les
gouvernements portés au pouvoir dans ces pays, à la suite des interventions militaires n’ont rien de démocratique, ni ne sont à l’écoute des aspirations sociales de ces peuples.


Ce sont de toute évidence, des pantins des puissances impérialistes. En vérité, le peuple syrien est bien la cible de forces locales et étrangères, réactionnaires, fondamentalistes, marchant main dans la main avec des groupes mercenaires venus de toute la région, financés, formés et soutenus par l’OTAN (club militaire des puissances impérialistes) ainsi que par ses alliés locaux dans le Golfe et le Moyen-Orient. Et, l’Union européenne capitaliste y a grandement joué son rôle, par les sanctions politiques et économiques adoptées contre la Syrie en collaboration pleine et entière avec les États-Unis et Israël, qui discutent de façon cynique des options pour attaquer franchement la Syrie et l’Iran à
l’avenir.


Très loin de légitimer le régime syrien en place, communistes et internationalistes, appelons les prolétaires de tous les pays à soutenir la résistance du peuple syrien et son droit inaliénable à s’autodéterminer, à s’unir et à combattre par tous les moyens les plans et les diktats capitalistes au Moyen-Orient et ailleurs dans le monde.


Pour la Révolution et le Socialisme.

Qui finance et armes les «rebelles» en Syrie?


Les armes utilisés par les nombreux groupes fondamentalistes proviennent principalement des régimes totalitaires du Golfe, Qatar et Arabie saoudite en tête. Concernant la Qatar, son armée est équipée à 80% de matériel français... Autrement dit, c’est la France qui, par le biais du Qatar, armes les groupes extrémistes islamiques présents en Syrie. Ceux-là même que le gouvernement français prétendait combattre au Mali...

Le prix Nobel de la paix, institution financée par des fonds privées émanent de la fortune personnelle d’Alfred Nobel, a été cyniquement attribué cette année à l’OIAC
(Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques), qui n’est rien d’autre qu’une branche de l’ONU. Autrement dit, l’impérialisme occidentale continue sa propagande,
en s’auto-congratulant pour une guerre qu’il a lui-même engendré pour servir ses propres intérêts, et qui est loin d’être terminée.
Car bien que la guerre en Syrie ne fasse plus l’actualité des médias bourgeois en France, il n’en demeure pas moins que le conflit perdure, toujours au détriment du peuple syrien...

Tag(s) : #Internationale

Partager cet article

Repost 0